BIOGRAPHIE

Chargé de recherche (CAMES) en Histoire contemporaine, Judicaël ETSILA est Chercheur permanent au Département Histoire et Archéologie de l’Institut de Recherche en Sciences Humaines (IRSH-CENAREST), axe « Sociétés conflictuelles ». Titulaire d’un Doctorat Nouveau Régime soutenu à l’Université de Poitiers au Laboratoire GERHICO, sa thèse a porté sur Le journal régional et l’ «holocauste  routier». L’exemple du Libre Poitou et Centre Presse, 1955-2004 (2009). Son champ de recherche privilégie quatre axes majeurs : violences et conflits ordinaires ; Justice et médiation ; Emotions et sensibilités ; Risques et catastrophes.

Il est membre de l’Observatoire des Dynamiques Historiques et d’Analyse des Politiques et des Institutions Publiques (ODHAIP) et du comité de rédaction de la Revue Gabonaise d’Histoire et Archéologie, HISTARC. Il est chercheur-associé au Centre d’Études et de Recherche en Géosciences Politiques et Prospective (CERGEP-UOB).

Contacts : Jhettsila@gmail.com / hettsila@yahoo.fr

PUBLICATIONS

Articles de revues à comité de lecture

  • « Régulation routière : de l’exclusion de la route à la disqualification sociale. La situation du département de la Vienne (France) entre 1955-2004 », Journal gabonais d’histoire économique et sociale, 2014, n°4, p.19-40.
  • « Les représentations du chauffard à travers les récits des accidents de la route dans la presse locale française : de la complaisance à la « criminalisation » (1955-2004) », Histarc, Revue Gabonaise d’Histoire et Archéologie, janvier 2017, n°2, p. 98-119.
  • « Jeux avec les règles pénales. Le cas des contrôles routiers au Gabon » Palabres actuelles. Revue de la Fondation Raponda Walker, 2018, n°8, p 783-800.
  • « Précarité et violence au Gabon. Le cas des inondations à Libreville, 1980-2009 », Journal gabonais d’histoire économique et sociale, 2020, n°4, p. 351-380

 

Chapitres d’ouvrages

  • « Souffrance sociale et violence roturière : l’exemple du département de la Vienne dans la seconde moitié du XXe siècle », In Chauvaud Frédéric (coord.), Histoire de la souffrance sociale. XVIIe-XXe siècles, Rennes, 2008, Presses Universitaires de Rennes, p. 227-237.
  • « La demande de justice sous l’œil des journalistes : les récits des accidents routiers dans la presse de la Vienne (1955-2004) », In Chauvaud Frédéric et Prétou Pierre (coord.), Clameur publique et émotions judiciaires. De l’Antiquité à nos jours, Rennes, 2013, Presses Universitaires de Rennes, p. 273-286.
  • « De la démocratie représentative à la « démocratie d’émotion » : l’émotion publique catalyseur de l’action publique. Le cas de la gestion gouvernementale de la délinquance et la violence routières au Gabon », In Nzenguet Iguemba Gilchrist (coord.), Hommages au Professeur Pierre Ndombi, Paris, 2013, L’Harmattan, p. 353-372.
  • « Les incendies au Gabon : un drame de la pauvreté dévoilant les défaillances de l’action publique dans l’aménagement de la cité. Le cas des incendies à Libreville dans le quotidien L’UNION (1980-2010). Fabrice Nfoule Mba (Coord.), L’action publique en Afrique subsaharienne sous le regard des sciences humaines, Paris, 2017, Connaissances et Savoirs, p. 169-197.

Autres publications

  • « 50 ans de violence routière», L’Actualité Poitou-Charentes, 2010, n° 88, p. 5.
  • « L’observatoire national de sécurité routière : plaidoyer pour une gouvernance participative », L’Union, samedi 17 et dimanche 18 novembre 2012, 9.
  • « La circulation des véhicules à volant à droite : une mobilité à haut risque », L’Union, samedi 30 et dimanche 31 août 2014, p. 7.
  • « De Massika à Evinayong (Kango) : histoire tragique d’une complaisance collective », L’Union, lundi 28 novembre 2016, p. 8.
  • « La problématique de l’entretien des infrastructures routières : le cas du Pont-Nomba », L’Union, jeudi 13 avril 2017, p. 6.
  • « Dormir à Akanda, voter à Bakoumba : vicissitude du vote au Gabon », L’union, vendredi 03 août 2018.
  • « Plaidoyer pour des routes moins meurtrières », Valeurs Ajoutées, 2020, n°1, p. 4-8.

Dr Judicaël ETSILA